AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 la grande fête (esther)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Lola Bauer
MESSAGES : 182

MessageSujet: la grande fête (esther)   Dim 7 Juin - 23:06

il doit être une heure du matin. mon portable est mort, j'peux pas vérifier. puis, c'est reconnu, ici il n'y a pas d'horloge. ils ne veulent pas qu'on sache quelle heure il est. ils veulent qu'on vive comme sur un autre fuseau horaire, comme sur une autre planète. ils veulent qu'on boive des bières à minuit et des cocktails à trois heures. le seul temps qui compte ici c'est le lever du soleil. là, ils nous entraînent en haut des escaliers. nous tiennent pour pas qu'on tombe de fatigue. ils nous laissent sur le toit et nous pointent une direction. et là, devant nos yeux, la grosse étoile apparaît derrière le panorama de berlin. il éclaire la ville, éclaire nos vies. la lumière perce nos yeux endormis et les ouvre d'un coup sec.
c'est toujours des beaux moments. mais ce soir, y'en aura pas.
il pleut.

je suis venu pour une grande fête. un party officiel. avec un événement facebook où tout le monde était invité. j'me suis mise belle. j'me suis maquillée. j'me suis peignée. et j'arrive et rien. nada. personne. le party est annulé. ça me fâche. j'vais me plaindre au barman qui me regarde un sourire aux lèvres. il rit de moi. j'le prends pas. j'lui commande un verre et lui donne aucun pourboire. j'me retourne, regarde la porte d'entrée. et j'la vois elle. ark. qu'est-ce qu'elle fait ici ? déjà que ma soirée c'est d'la merde. j'm'approche d'elle le verre en bouche.

- va-t-en soeurette, t'es pas invitée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Esther Bauer
MESSAGES : 169

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Lun 8 Juin - 14:12

il y a esther-le-jour qui trace des lignes droites sur son calepin blanc, et pianote sur son smartphone. et il y a esther-la-nuit qui maquille ses yeux en noir, fume des vogues et boit du vin blanc dans des verres à pied.

son iphone 6 sonne. elle l'attrape d'une main détendu, et fait scroller la page. erwin vient de lui envoyer le lien d'un événement facebook qui se passe ce soir au week end. il lui dit que c'est 'the place to be', donc esther y sera. la nuit, esther n'a qu'une seule politique : il faut se montrer, faire une apparence, un acte de présence. elle appelle cela faire un happening. esther est une dandy moderne, qui contrôle sa vie d'un bout à l'autre. elle contrôle jusqu'à ses apparences, comme le ferait une pop star.
erwin lui a dit qu'il la retrouverait devant l'entrée du club. quand elle y arrive, il n'est pas là. ce gars a toujours du retard.
alors, elle renferme son parapluie trempé, le glisse dans un sac plastique et le range ensuite dans son sac. avant de passer la porte, elle vérifie bien que son brushing est parfait et que rien ne dégouline de son visage. check up rapide, mais nécessaire.
a l'intérieur du club, il n'y a quasi personne. sauf de deux-trois putes aux cheveux décolores. et la frangine, qui avance vers elle, un verre à la main.
la petite sœur grogne. comme toujours, les rencontres entre les sœurs bauer se passent de gentillesse. esther ne la regarde même pas, et scrute l'espace vide de monde. elle ne répond pas à son attaque, qui est une coutume entre les deux.

- j'dois m'être trompée de bar, il n'y a personne d'intéressant ici.

elle sort son iphone et se connecte à facebook. quelqu'un a posté sur le mur de l'événement, il y a une demi-heure, quand elle était dans le métro. les organisateurs annoncent que la soirée est annulée pour cause d'intempéries. dans les participants, elle voit l'avatar de miss puta lola. tiens, elle a une nouvelle photo de profil. elle l'affiche en grand ; une image d'elle les yeux mi-clos et la bouche entrouverte.
dégueulasse et outrageux.

- t'es ignoble sur cette photo ! à quoi tu joues ?

esther a l'art de passer d'un truc à l'autre, sans aucun lien.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lola Bauer
MESSAGES : 182

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Lun 8 Juin - 19:26

j'prends une grande gorgée dans mon verre. soeurette la parfaite dans la même soirée que moi. la même soirée annulée. elle ne me regarde même pas, comme d'hab. moi j'fixe son visage. ses yeux. son nez. ses lèvres. j'fixe son arrogance. elle m'écoeure. me donne le goût de gerber. comment j'ai fait pour être sa frangine ? on s'ressemble même pas. j'aurais dû naître dans une famille de riches, avec des diamants plein les couches-culottes.
la soeur sort son portable et est dégoûtée face à ma nouvelle photo de profil. j'la regarde avec un gros sourire sur les lèvres. j'me retiens de pas éclaté de rire.

- je joue à être plus belle que toi même sur des photos où j'suis ignoble.

j'reprends une gorgée et j'regarde autour de moi. y'a personne. et les gens qui sont là sont laids. pas de beaux mecs, pas de belles meufs (sauf moi). même le barman est laid.

- en tout cas, tu trouveras pas grand mec avec qui baiser ici ce soir...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Esther Bauer
MESSAGES : 169

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Lun 8 Juin - 20:13

esther pose ses yeux sur la gosse qui la regarde fixement avec son grand sourire de pimbêche. elle lui sort par les trous de nez, la frangine. même si ce n'est pas très élégant. des fois, elle la regarde, et elle a envie de la baffer, ou de lui tirer les cheveux très fort et que ça la fasse pleurer. c'est ça l'amour entre sœurs. un amour fait de violence et de haine.
- c'est pas difficile, moi, j'supprime les photos où je suis ignoble
en soi, esther n'est jamais laide sur une photo, parce qu'elle filtre tout ce qui pourrait lui porter préjudice sur les réseaux sociaux. en soirée, elle est toujours tirée par quatre épingles, et jamais vous ne pourrez trouver des photos d'elle sur lesquelles elle est en train de grimacer. alors que sur le profil de lola, les photos d'elle compromettantes abondent, parce que miss lola trouve ça cool.

elle retourne à son portable, et envoie direct un message à erwin qui doit être sur le chemin pour lui dire que la soirée a été annulée.
- j'en ai rien à carrer des mecs, j'ai quelqu'un j'te signale... c'est toi qui doit être déçue

ça l'emmerde un peu d'être ici, et que la soirée soit annulée. parce qu'elle a parcourue toute la ville pour s'y rendre, comme ses parents habitent dans la banlieue au sud est de berlin.
elle est songeuse, et se dirige vers le barman (laid, selon lola)
- salut ! un verre de vin blanc, s'il te plaît
elle le gratifie de son plus grand sourire.
comme elle sait être faussement sympathique.

_________________


Dernière édition par Esther Bauer le Mar 9 Juin - 8:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lola Bauer
MESSAGES : 182

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Lun 8 Juin - 23:55

« clic. ark. horrible. su-ppri-mer. voilà. » la mentalité de ma soeur. dans la vie, on peut tout supprimer. on n'a qu'à faire aller son doigt sur l'écran de notre portable. puis pouf. la photo pas belle est disparue. notre moment de laideur est partie dans l'espace, s'est envolé dans la stratosphère. et le moment de beauté, lui, il se fait aimer par plein de gens. j'aime. j'aime. j'aime. mais c'est pas la réalité ça. t'es pas la photo. tu peux pas supprimer les moments où t'es pas belle. tu peux pas supprimer le moment où t'as de la morve qui coule au bout de ton nez. où toute ta figure est crispée parce que ta gueule est grande ouverte.
mais ma soeur ne comprend pas ça.

- j'comprends d'ailleurs toujours pas comment ce mec fait pour te supporter. moi, j't'aurais tué depuis des lustres.

elle se rapproche du bar et prend du vin blanc. elle se prend pour qui ? du vin blanc. sûrement qu'les parents lui ont encore donné de l'argent. la chouchou. je m'approche et dépose mon verre sur le comptoir. j'fixe le (faux) sourire de ma soeur. ses dents sont plus belles que les miennes. plus droites. plus blanches. j'aimerais lui arracher les dents.

- en même temps, ton mec est assez moche, j'comprends qu'il veuille se tenir avec une autre moche. vous êtes un couple parfait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Esther Bauer
MESSAGES : 169

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Mar 9 Juin - 12:24

le barman sort un verre à pied. dans un geste élégant, il le retourne sur le comptoir, et débouchonne la bouteille de chardonnay. il remplit le verre à la moitié, et le tend à esther, qui le remercie d'un sourire colgate.
la peste la suivit jusqu'au comptoir pour venir lui crier dans les oreilles. petite, elle avait déjà envie de l'étrangler lorsqu'elle prenait le bain ensemble et que la gosse l'éclaboussait sans relâche. elle lui aurait bien mis les mains autour du cou pendant que papa et maman avaient le dos tourné. l'histoire aurait fait la une des journaux, et on aurait mis cela sur le compte de l'aînée jalouse de ne plus être chouchoutée par ses parents, face à l'arrivée d'une nouvelle larve.
c'est un gros mensonge rétrospectif cette présumée haine étant gamines. mais ça l'écœure de penser qu'un jour elle a aimé sa petite sœur. qu'elles jouaient ensemble à la cabane dans la maison. qu'elles se chatouillaient et se tenaient par la main lors des sorties scolaires. jusqu'au jour où elles ont pris toutes les deux des chemins différents : celui de la géométrie pour esther, et celui de la pornographie pour lola. alors, elle préfère se rappeler uniquement des moments où elles se tiraient les cheveux, et se mordaient les bras.

esther se retourne dos au comptoir, et regarde droit devant elle.
elle n'a pas envie de voir le visage poupon de sa sœur, qui jacasse, piaille, couine, braille comme un gros oisillon affamée.
- il est toujours plus beau que les vieux mecs dégueulasses à qui tu montres ta schneke sur chatroulette !

les mots pas beaux dégoulinent de sa bouche lorsqu'elle parle à sa soeur.
les mots qu'elle retient au fond de sa bouche en temps normal.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lola Bauer
MESSAGES : 182

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Mar 9 Juin - 17:30

elle ne me regarde jamais la soeurette. évite mon regard comme la peste. elle refuse de dire ses âneries en me regardant dans le blanc des yeux. elle est lâche. faible. est une bitch, mais une bitch qui ne s'assume pas. une bitch qui se sentirait trop mal de bitcher dans le dos des gens, donc qu'il le fait en face d'eux, mais fait semblant qu'ils ne sont pas là. avec ma soeur, j'ai l'impression de ne pas exister. pourtant, tout était différent avant. j'portais les vêtements de ma grande soeur. nous regardions les garçons ensemble. nous nous amusions.
penser à cette période de ma vie me rend nauséeuse.

elle a osé. verre dans la main. regard dans le vide. elle l'a dit. la salope. mon sourire disparaît subitement. j'ai envie de lui fracasser son verre contre le crâne. la pousser en bas de sa chaise et lui sauter dessus comme un lion sur sa proie. j'ai envie de l'étriper jusqu'à ce qu'elle meure, puis d'étriper son cadavre jusqu'à ce que son cou devienne petit comme une brindille. là, elle est allée trop loin. là, elle veut la guerre.
j'prends une grande respiration pour pas faire une connerie. je me place devant elle calmement. je lui souris, les mains dans le dos.

- moi au moins, j'ai quelque chose à montrer...

je la gifle rapidement.
deux fois.
sur les deux joues.

- ... toi t'existes pas. t'es reconstruite sur photoshop.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Esther Bauer
MESSAGES : 169

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Mar 9 Juin - 18:09

esther baisse son regard sur sa petite sœur. (c'est sûrement la première fois qu'elle pose ses yeux bleues sur elle depuis qu'elle est entrée dans le bar.) elle n'a pas besoin de la regarder pour savoir qu'elle est là, présente devant elle. elle sent sa forte odeur qui pue le sexe à plein nez à n'importe quelle heure de la journée. lorsqu'esther traverse le couloir au milieu de la nuit pour aller aux toilettes, elle entend parfois des gémissements, à travers la porte fermée de sa chambre. la lumière vive de l'écran d'ordinateur s’infiltre dans le couloir. elle a compris ce que faisais sa sœur devant la caméra de son ordinateur.
ça la débecte.

elle se place devant esther avec son faux air angélique et son sourire de peste. son t-shirt est trop grand, et on peut facilement entrevoir sa gorge crème et ses seins-collines. elle n'a pas mis de soutien gorge, comme d'habitude. elle joue la li-be-rée, la j'm'en-bas-les-couilles, j'suis-jeune, j'baise-sans-capote, j'baise-partout-dans-les-chiottes-sur-le-mini-bar-avec-un-mec-et-deux-nanas... la jeune révoltée. elle est à vomir dans ce rôle-là. c'est outrageant pour la réputation de la famille bauer.
les gifles lui brûlent ses joues, et elle la voit jubiler de sa victoire.
esther est outrée.
elle ne répondra pas avec les mains.

- tu cherches le drame, petite conne ? on réglera ça à la maison.

esther reprend une gorgée dans son verre de vin blanc. visiblement, personne n'a vu l'altercation entre les deux sœurs. esther ne se chargera pas de renchérir. elle ne fait que lui lancer des éclairs avec ses yeux.

- t'as quoi à montrer ? t'es plate comme une planche à pain. tu devrais faire comme moi et utiliser photoshop pour enlever les boutons blancs de ta gueule.

la meilleure solution sera de partir du bar, mais aucune ne s'avouera vaincue. elles resterons pendant des heures à s'insulter devant le regard ahuri des autres clients.
et elle rentrerons main dans la main en taxi jusqu'à la maison.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lola Bauer
MESSAGES : 182

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Mar 9 Juin - 19:10

« on réglera ça à la maison » sa phrase préférée. elle se prend pour ma maman quand elle dit ça. elle n'arrête pas de me donner des ordres. de me dire de pas faire ça, de ne pas dire ça. moi j'la laisse vivre. quel droit a-t-elle sur ma vie ? j'suis une adulte. une femme libre. j'fais ce que j'veux quand j'le veux. et si elle a un problème avec ça, c'est qu'elle est coincée.
elle me regarde enfin. j'peux voir ses yeux déposés sur mon corps, juger mon habillement, juger ma tronche, juger mes cheveux. j'peux voir son regard scruter les moindres parties de mon corps à la recherche de défauts. elle ne m'aime pas la soeurette. je sais que je lui donne la nausée. je sais que si elle le pouvait elle m'enfermerait dans une cave pour le restant de mes jours, pour que je disparaisse à tout jamais. que je ne sois plus une tache à sa réputation, de la merde qui fait chier sa vie de petite condescendante.  

- moi au moins je cache pas sur photoshop mon nez croche, mon acné et mes bourrelets. ça, c'est toi. d'ailleurs t'a grossis ma soeur.

je lui prends le verre de vin des mains et boit tout ce qui reste d'une gorgée. j'hésite à lâcher le verre sur le sol. à le laisser se fracasser sur le plancher. puis je pense et j'me dis que ça ne ferait pas de sens. on nous remarquerait et on nous mettrait dehors. je replace donc le verre dans les mains de ma soeur et me gratte les cheveux.

- puis, j'ai pas besoin de photoshop pour faire bander les garçons. j'ai entendu dire que ton copain avait de la difficulté avec ça...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Esther Bauer
MESSAGES : 169

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Mar 9 Juin - 21:48

elle déteste la manière dont elle l’appelle « ma soeur », cette manière fausse et mesquine de rappeler leur lien de sang. esther se garde toujours de l'appeler par autre chose que par son prénom, alors qu'elle aime donner des surnoms à noush et au petit frère.

- tu devrais, ça t'améliorerait. t'as vraiment une vision déformée quand tu me regardes ! j'me suis pesée tout à l'heure, et j'ai perdu au moins un kilo à force d'aller courir.

esther observe sa sœur prendre son verre de vin blanc, le finir cul sec, et le reposer dans ses mains.
elle la regarde ébahie. lola trouve toujours quelque chose pour l'offenser. elle ne sait pas ce qu'elle raconte, elle invente toute sorte de ragots pour se faire plaisir à elle même. au collège, il la traitait tous de mytho. parce qu'elle racontait à tout le monde qu'elle avait fait sa première fois à quatorze ans, et qu'elle avait déjà avorté. elle s'amusait à des trucs trashs, et écrivait des "je t'encule" au stylo bic dans l'agenda de ses amies. elle apprécie alimenter cette réputation de fille trash.
son comportement lui a toujours paru malsain.
- d'où tu tiens ça ? arrêtes de t'acharner sur lui, il ne t'a rien fait.

maintenant, on va jouer à un autre jeu. au jeu perfide initié par l'aînée, qui consiste à être le plus  sympathique possible avec sa sœur pour que ce soit elle qui paraissent être la peste dans l'histoire. avec ces talents d'hypocrite, esther est très douée à ce jeu.
- je te paye un verre ? maman m'a transféré de l'argent sur mon compte.

sourire vache.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lola Bauer
MESSAGES : 182

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Mar 9 Juin - 22:52

j'me demande souvent si j'aime ma soeur. j'essaie de me rappeler de nous deux quand nous étions jeunes, quand nous étions que de simples enfants. j'essaie de me rappeler des moments où nous nous tenions par la main et que nous nous amusions à trouver des formes aux nuages. à cette époque, je l'aimais. puis un jour quelque chose s'est passé, je ne me souviens plus, et tout a changé. au lieu de nous tenir par la main nous arrachions les cheveux de l'autre. au lieu de trouver des formes aux nuages nous trouvons des défauts à l'autre. c'est devenu une routine. de s'insulter chaque fois qu'on se voit. moi j'l'appelle toujours « ma soeur », elle seulement « lola » avec tout le mépris du monde dans la voix.
au moins elle me nomme pas carlota.

- une amie de ton copain...

elle n'aime pas quand je critique son copain. elle dit toujours que j'raconte des histoires. que tout ce qu'je dis est faux. mais c'pas vrai. j'ai plusieurs sources. plusieurs espions à travers la ville. comme ça, je sais tout ce qu'il se passe. j'suis la gossip girl de berlin, quoique que je ne poste pas tout sur un blog (ça, c'est ma soeur).
tout à coup elle change de ton. me parle comme une princesse. me sourit. elle le refait. encore. ça me fâche. j'veux pas embarquer dans son jeu. je grogne. intérieurement. peut-être qu'elle a pu m'entendre. je sais pas.

- toujours en train de profiter de l'argent de papa et maman à ce que j'peux voir ?

moi il ne me donne rien. et ça me fait chier. je sais qu'elle le sait.
je m'accote contre le bar et continue de regarder esther.

- puis pourquoi pas pour le verre, ça va faire du bien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Esther Bauer
MESSAGES : 169

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Mer 10 Juin - 14:09

souvent, esther aime bien dire des choses uniquement pour l'embêter, un peu parce qu'elle se doute que ce qu'elle dit la ferait la détester davantage. elle ne cherche en aucun cas l'amour de sa sœur, mais le rejette comme on chercherait à éloigner les mauvais esprits ou une maladie mortelle. lola est un peu comme son cancer, une tumeur qui grossit dans sa poitrine. ses mots fâchent, et sont brûlants de vérité. elle est un petit démon qui énumère dans son oreille toutes les choses qui ne vont pas dans sa vie, toutes les choses qui brisent cette image qu'elle renvoie.
alors, elle rêve de l'éloigner le plus possible de la famille. de vivre uniquement avec papa, maman, nanoush et le petit frère. elle imagine que ce serait plus calme, et plus paisible. toujours plus mensonger.
on pourrait l’assommer, et la tuer. on la ligoterait dans un vieux drap, et on enterrerait son corps dans le jardin derrière la maison. mais même six pieds sous terre, elle continuerait à nous hanter avec ses ragots et ses vérités. tous ses secrets familiaux qu'on refuse de voir en face, parce qu'il reflète cette faille qui sévit comme une maladie incurable dans la famille bauer.

- laquelle ?

esther est satisfaite, parce que lola semble agacée par cette manière dont elle a de contourner la dispute.

- pourquoi t'es jalouse qu'ils m'en donnent plus qu'à toi ?

alors, elle continue de jouer la gentille sœur aîné, en sortant sa carte bancaire et se dirigeant vers le barman, qui semble plus que débordé par la foule abondante qui s'agglutine devant le bar.
esther se fait une place au comptoir, et pose son verre vide dessus. le barman vient à sa rencontre.

- un verre de chardonnay et...

elle a le don pour paraître des plus amicales avec sa sœur lorsqu'elles ont de la compagnie, ou qu'elles sont entourées de monde. dans l'espace publique, esther fait toujours attention à paraître le plus impassible possible, alors qu'à la maison, elle déchaîne et les insultes fusent comme des missiles d'un bout à l'autre de la demeure. chez soi, notre véritable caractère et nos tares ressortent comme si cela demandait trop d'efforts de les dissimuler.
elle se tourne vers sa petite sœur.

- tu veux quoi lola ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lola Bauer
MESSAGES : 182

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Mer 10 Juin - 18:30

je ne lui réponds pas. pourquoi lui dévoilerais-je mes sources secrètes ? puis, je préfère ne rien lui dire, comme ça elle pense que son copain à une maîtresse. de toute façon, elle ne l'aime même pas son copain. elle n'aime personne la soeur. sauf peut-être elle-même. encore là, je doute. j'pense qu'elle préfère plutôt l'image qu'elle se donne d'elle-même. le rôle qu'elle enfile chaque matin au réveil et qu'elle retire chaque soir au coucher. ce rôle qui la rend si ennuyante, si pathétique, si superficielle. ce rôle qu'elle dit sa personnalité. eh bien, si cette personnalité était une personne, je la détruirais à grand coup de couteau, la transpercerais mille fois avec la lame aiguisée et jetterais le corps aux poubelles. malheureusement j'pourrais pas. il faudrait que j'tue ma soeur. et ça, bien que j'y pense souvent, je ne le ferais pas.
elle parle de l'argent. je déteste quand elle parle de l'argent. j'ai l'impression d'être la pauvre de la famille. même noushka est plus riche que moi. j'vis dans la misère dans une maison de riche. pourtant, j'demande presque rien. j'comprends pas mes parents. ils me détestent c'est clair. pourquoi tout le monde me déteste dans cette famille ? esther a envie de m'tuer. mon frère m'évite comme la peste. mes parents cracheraient sur ma tombe. y'a juste noushka. mais noushka, elle, je la vois, avec ma soeur, elle me trahit, préfère sa présence à la mienne. esther veut m'enlever ma soeur de sang. ça fait sûrement partie de son plan pour m'anéantir.

- fuck le chardonnay, du champagne pour nous deux ! il faut fêter ça, les deux soeurs bauer ensemble, comme au bon vieux temps...

puisque c'est ma soeur qui s'occupe de tout payer, il vaut mieux en profiter. le barman se retire et va chercher nos breuvages. esther n'a pas le temps de changer la commande. je m'approche d'elle, un sourire aux lèvres, jouant son jeu. je ne dis rien. je retiens toutes les insultes qui me viennent en tête et les gardes pour plus tard. je ne veux pas être encore la garce devant la soeur parfaite et posée.
le barman arrive avec notre champagne et j'attrape vite mon verre. je regarde ma soeur directement dans les yeux, sourire aux lèvres.

- buvons à ton copain qui bande mou et à ta vie amoureuse en déclin.

je cale mon verre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Esther Bauer
MESSAGES : 169

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Mer 10 Juin - 19:46

la petite peste s'agite, et elle reprend la main. la balle est dans son camp, et elle s'en fait un plaisir de pouvoir surpasser esther sur son terrain de jeu préféré. entre les sœurs bauer, c'est un match de tennis. on se renvoie la balle avec toute la puissance que l'on peut y mettre.et on compte sur les fautes pour gagner du terrain. cette balle, c'est toute la haine qu'elles éprouvent l'une pour l'autre.toute la haine qui s'accroît avec la mauvaise humeur d'esther et la méchanceté naturelle de lola.
elle réclame du champagne au barman, en prétextant ironiquement la réconciliation des sœurs bauer. elle jouerait presque mieux qu'esther l'hypocrisie, avec quelque chose en plus : le spectacle.
lola se met en scène, comme elle adore le faire. elle a le goût pour le drame, et pour la comédie. elle serait prête à réunir tous les clients, et monter sur le bar pour fêter cet événement et mettre mal à l'aise sa sœur. comme l'on fêterait un mariage, des fiançailles ou un anniversaire.
sa sœur lève haut son verre avant de l'avaler cul sec.

- oh tg la tienne est inexistante !

esther prend le verre devant elle, et boit une gorgée, avec un peu d’amertume. comme le barman et les gens autour semblent l'observer, elle en boit une plus importante. elle aimerait recracher le champagne au visage de lola. c'est ce qu'elle attend la petite garce.

- me parle pas de relation amoureuse, tu ne sais même pas ce que c'est. ce n'est pas toi et tes plans cul qui m'apprendront à gérer la mienne.

fière de sa répartie, elle finit son verre.
et le replace sur le comptoir, et dit au barman, en montrant les deux verres :

- remets nous ça, s'il te plait.

quitte à devoir passer toute la soirée avec sa sœur, autant le faire dans la disgrâce.

_________________


Dernière édition par Esther Bauer le Mer 10 Juin - 23:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lola Bauer
MESSAGES : 182

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Mer 10 Juin - 20:12

mon sourire disparaît. comme toujours. il disparaît pour revenir plus grand, plus resplendissant. mais là, il est disparu et ne reviendra sûrement jamais aussi grand.
les soeurs bauer, on est comme deux chats qui veulent se battre, mais qui ne se battront jamais. on cherche toujours à avoir le contrôle sur l’autre, à être supérieure à elle, à avoir le dessus. mais on se fait toujours voler cette supériorité par une autre réplique assassine du clamp adverse. puis ça se répète. c’est un match incessant d’éloquence qui ne se terminera jamais, une guerre sans fin qui aura comme unique fin la mort de l’une des deux soeurs. c’est un peu comme si nous pouvions planter des dagues dans l’autre sans que ça la tue. plein de petits coups de couteau qui ne font que tuer à petit feu. j’avais réussi à lui planter un gros couteau, j’pensais que ça allait l’achever. mais non, elle a renchéri avec un plus gros couteau.

esther termine son verre et en commande d’autres. le barman qui commence déjà nous regarder étrangement nous en sert de nouveaux et je prends à nouveau le mien. je ne le cale pas cette fois-ci, prenant juste une petite gorgée.

- j’avais pas besoin d’la gérer avant ta vie amoureuse. avec alec, tout était parfait. t’aurais dû rester avec lui.

je prends une nouvelle gorgée. je me souviens du temps où ma soeur fréquentait alec. c’était beau ce temps. elle faisait pas chier. est-ce que cette soeur a disparu ?

- et arrête de juger tout le monde, regardes-toi un peu, arrête de te cacher derrière tes sourires. t’es atroce. minable. tu fais chier !

une dame se retourne et me fixe, offusquée par mes dernières paroles.
je lui balance un regard noir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Esther Bauer
MESSAGES : 169

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Jeu 11 Juin - 0:10


le barman s'exécute, en les regardant d'un drôle d'air. même si elles ne hurlent pas dans tout le bar, leurs regards-éclairs et les foudres qu'elles font gronder au dessus de leurs têtes ont attiré l'attention de quelques clients.
esther attrape son verre, et en boit une importante gorgée. une fois saoule, peut être qu'elle deviendra toute douce et toute mielleuse, ou elle oserait faire ressortir la hyène qui dort en elle.
et puis, quand dans la voix de sa petit sœur résonne le prénom d'alec, elle se sent subitement fautive. ou honteuse. elles n'ont rarement eu l'occasion de parler de cet événement ensembles si soudain pour l'une que pour l'autre. esther a pris la fuite, comme si elle n'assumait pas quelque chose de trop lourd et trop grand pour ses épaules. elle a pris la fuite face à alec et ses yeux trop profonds, face à lola et ses gentillesses, face à ses parents et leurs espérances. comme si trop de monde attendait d'elle quelque chose. quelque chose dont elle ne saurait pas le nom, et que malgré ses recherches, elle n'aurait jamais trouvé.
esther cligne des yeux, et les baisse sur son verre.
elle regarde les petites bulles dans le liquide transparent remonter à la surface et exploser.
elle se dit qu'elle est sûrement comme ces petites bulles qui éclatent par ce trop plein de choses. et que son cœur est fait de ce liquide pétillant. en apparence, elle scintille. a l'intérieur, elle implose.
elle n'a pas envie de répondre à la remarque de sa sœur. elle ignore la réponse, si l'en existe une.
si elle finit son verre, ce serait peut être le signe de son désespoir, et de sa tristesse qu'elle dissimule au fond d'elle même, à la manière d'une boîte secret qui est fermée à clé, enroulé dans un drap, et cachée dans les recoins noirs de l'armoire elle même fermée à clé. derrière toutes ces couches, on en oublie qu'elle existe.
- t'as pas à me dire ce que je dois faire ou pas... t'y connais rien.

elle finit son verre d'une traite.
et de trois.

à ce stade, la tête lui tourne un peu.
elle n'a pas l'habitude de boire beaucoup, parce qu'elle préfère rester maître de la situation. avoir un contrôle sur ses moindres dires et ses moindres gestes. avec lola, ce n'est pas pareil. la gosse connaît tout d'elle : des moments où elle avait de la morve qui lui coulait du nez, à ceux où elle pissait au lit. elle s'en fout d'être minable face à elle. la lola n'attend que ça. qu'elle gratte sur les apparences, et face effondrer sa coquille.

elle s'adresse directement au serveur.
- une tequila sunrise, s'il te plait.

elle aura passé tout son temps à demander au serveur : un verre de vin blanc, un verre de champagne, un verre de cocktail S'IL-TE-PLAIT.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lola Bauer
MESSAGES : 182

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Jeu 11 Juin - 1:38

plus que la faune du bar s'accroît plus elle devient agressive. à chaque personne qui rentre par la porte, plus de regards noirs lancés sur nous. plus de murmures, plus de méchanceté. les regards sont subtils, sont furtifs, sont en coin. mais j'peux les sentir regarder mon habillement. me juger. juger mon allure. juger ma présence. j'peux les sentir juger ma soeur qui commence à se soûler au bar. j'peux voir qu'ils voudraient qu'on soit ailleurs. mais j'm'en fiche. j'me fiche d'eux. si y'en a qui ose se mettre entre ma soeur et moi je l'étripe, je l'assassine. ma soeur doit se sentir mal. elle qui déteste défaire son image de fille parfaite, qui veut toujours être la plus jolie, la plus droite, la plus confiante. là, elle perd le contrôle. elle ne me répond pas, sait sûrement pas quoi répondre. j'peux voir dans son regard de l'amertume, du regret, de la tristesse. j'peux la voir qui fixe les dernières bulles de son verre et qui pense. j'ai l'impression que j'ai gagnée. que le combat est terminé, qu'elle l'a abandonnée. ça me rend heureuse. mais en même temps, j'peux sentir mon coeur se lamenter dans ma poitrine. j'peux le sentir pleurer pour esther.
j'me sens mal tout à coup.
je termine mon verre et le dépose sur le comptoir. ma soeur se commande un nouveau verre, je fais signe au serveur d'en faire deux. si ma soeur se soûle, j'vais me soûler aussi. on va avoir de l'air de deux parfaites idiotes, mais j'm'en balance. j'sais que cette empathie que j'ressens pour ma soeur présentement ne durera pas, qu'elle sera éphémère et que dans quelque temps on va r'commencer à se chamailler. je sais qu'elle va sûrement trouver quelque chose à dire ou qu'moi j'vais trouver quelque chose à dire. mais là, rien. rien parce que j'ai tout dit. rien parce que tout ce que je veux c'est qu'elle enlève son masque. qu'elle arrête d'être la reine des bitch et qu'elle redevienne la plus magnifique des soeurs, celle qui était ma modèle quand j'étais enfant, celle que je voulais devenir. j'veux pas la détruire, j'veux juste qu'elle se réveille.

- c'est à ton tour de m'insulter. de dire que j'suis une conne, que je suis une nuisance à la réputation de la famille, que j'suis une pute.

le barman arrive avec nos verres. j'attrape le mien et le bois tranquillement. j'en demande déjà deux autres au barman, pour qu'on n'aille pas à lui redemander.
je supporte mieux l'alcool que ma soeur, j'l'ai toujours mieux supporté. elle, après trois verres la tête lui tourne et elle se laisse aller dans les insultes gratuites. moi, ça commence seulement après cinq verres. et là, c'est mon troisième.

- c'est pas drôle sinon.  

un jeu, tout ça n'est qu'un jeu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Esther Bauer
MESSAGES : 169

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Jeu 11 Juin - 9:43

elles sont minables.
regardez les, accoudées au bar, avec leur cocktail de riche à la main, et leurs mots explosifs à la bouche. elles font pitié de les voir boire comme deux piliers de bar sur le chemin du désespoir.
ce soir, esther s'en fiche. qu'il se trouve quelqu'un dans le bar qui la reconnaisse. une de ses followers sur twitter, ou une de ses amies bloggeuses. quelqu'un de son école d'architecture. ou un de ses collaborateurs.
cette mise en scène rocambolesque et tragique pourrait nuire à sa réputation.
mais, ce soir, esther s'en fiche.

et peut être qu'avec lola, elles réussiront à se faire virer du bar parce que l'une d'elle, sous l'effet de l'alcool, aura décidé d'entreprendre une cascade aventureuse sur une table, ou qu'elles auront commencé à insulter un de ses clients qui les regarde avec dédain.
esther vomira toutes ses tripes sur le trottoir à l'entrée du club, et lola, en bonne sœur, victorieuse et conquérante, lui tiendra les cheveux et ramènera sa grand sœur chez les parents.

pour l'instant, elle a l'alcool triste parce que sa petite sœur lui rappelle des si bons souvenirs, comme des mauvais.
lola semble avoir baisser ses gardes. elle a posé ses armes sur la table.
dans ses yeux, elle aperçoit un sentiment si étrange, si peu convenable, et si rare : de l'empathie. elle n'aurait jamais imaginé que sa sœur, cette peste, compatisse un jour à la calamité de sa situation amoureuse.
elle regarde sa petite sœur qui lui tend sa joue pour qu'esther la gifle de toutes ses forces. mais esther n'a plus envie de lui tirer les cheveux, lui arracher ses dents, lui mordre le bras et lui frapper le visage. elle aimerait plutôt faire la paix, lui montrer un signe de gentillesse, d'amour ou d'amitié. un geste qu'elle regrettera demain matin à son levée.  
elle passe sa main dans les cheveux de lola et replace la mèche qui lui tombe devant les yeux.

- lola, t'es belle avec tes gros sourcils. je veux juste pas que tu fasses ces trucs sur internet. pourquoi tu ne te trouverais pas un copain ?

« j'aimerais, moi, revenir comme avant, arrêter l'espionnage. ne plus faire la guerre de l'intérieur. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lola Bauer
MESSAGES : 182

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Jeu 11 Juin - 17:55

cette rencontre devient mielleuse.
il n'y a plus aucune colère dans ses yeux, plus aucune rage. il n'y a que de l'empathie, de l'amour. elle replace une mèche rebelle derrière mon oreille et j'réalise que devant moi se trouve la esther que j'aimais. son regard plein de légèreté est posé dans mes yeux et je peux y voir toutes les belles années que nous avons vécues ensemble. j'me souviens de nous deux qui partagions la même chambre quand nous habitions dans cette minuscule petite maison. presque chaque nuit je me réveillais et j'allais me vautrer contre son corps. j'adorais la savoir près de moi, sa chaleur, son parfum. esther était ma meilleure amie, ma soeur, ma seconde mère. si j'étais triste, c'était elle que j'allais voir. et, dans un geste d'amour sororal, elle passait son doigt sur mes larmes et les effaçait pour toujours.

j'termine mon verre et attrape déjà le prochain. je commence à sentir l'alcool qui me monte à la tête. je regarde les gens autour de nous. ils ont arrêté de nous regarder. ils jacassent entre eux et se parlent sûrement du mauvais temps. je me demande ce que je vais répondre à ma soeur, car je n'y ai jamais réfléchi. l'amour pour moi est une chose absurde et mystérieuse, une chose volatile qui s'amuse à piquer les gens par moments. pour moi, l'amour détruit plus que guérie et j'suis pas prête à être détruite.
je regarde ma soeur et gratte mon cou. je peux sentir que ce qu'elle me dit est sincère, que peut-être elle ne me juge pas pour une fois. ça me fait sourire.

- j'peux pas retourner en arrière soeurette... c'est trop tard.

je me rapproche d'elle. je ne sais pas pourquoi. je veux sentir sa présence près de moi encore. je veux qu'elle me réconforte.
je sens que je vais regretter cette soirée demain matin.

- et j'ignore comment ça fonctionne un copain ! ça fait peur.

je sirote mon cocktail.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Esther Bauer
MESSAGES : 169

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Jeu 11 Juin - 21:29

lola redevient un petit caramel mou, qui se colle à elle pour qu'elles mélangent leurs odeurs et leur mauvais humeur. elle est là près d'elle, et jamais elles ne se sont tenues aussi proches depuis longtemps d'habitude, elles s'évitent comme la peste. elles fuient l'autre, espérant ne pas la croiser dans les couloirs de la grande maison, à table au dîner, ou dans la salle de bain le matin. elles jouent à un jeu d'éclipse solaire, et disparaissent le plus vite possible lorsque la soeur arrive, laissant leur place à l'autre.
avant, elles se tenaient par la main. dans la rue, à la maison, dans le jardin. elles dormaient ensemble. les jours orageux, esther accueillait sa petite sœur dans son lit lorsque les parents étaient endormis.
elle ne veut pas voir sa sœur se déchirer comme elle le fait, se contorsionner devant sa webcam et souiller son corps avec tous ces regards obscènes qui se posent sur elle.

-tu peux tout arrêter, et trouver un vrai job étudiant dans un bar ou un restaurant ?

elle ricane. d'elle même, et de lola.
aussi stupide l'une et l'autre.

- c'est parce que t'as l'exemple calamiteux de ta grande sœur que tu dis ça ?

elles ignorent sûrement toutes les deux ce que veut dire le mot « amour ». ce mot grossier que certains calent à chaque fin de phrase. des « je t'aime » partout. dans leurs bouches, ça résonne dans le vide. ça sonne faux. papa a été très tendre avec elle lorsqu'elles avaient les joues gonflées et des yeux malicieux, mais passé l'âge de la puberté, il s'est éloigne de leurs corps qui se métamorphosaient comme ceux des chenilles. avec les papillons, papa est très dur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lola Bauer
MESSAGES : 182

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Ven 12 Juin - 1:18

- j'peux pas. tout est gravé en lettre indélébile. j'suis prisonnière.

j'ose jamais me dire tout ça. oui, j'en ai marre de la webcam, j'en ai marre qu'on me matte en train de montrer ses seins sur le web. mais j'continue à y trouver un certain plaisir. une joie perverse, une pulsion malsaine qui me pousse à continuer à et continuer, qui me pousse à aller la caméra et à me défeuiller lentement sur d'la musique techno moyenne. une pulsion qui me pousse à m'caresser devant des inconnus, à chercher leur approbation, à faire ce qui leur plait. j'suis devenue accro de mon succès, accro à ces visages inconnus qui s'font jouir en regardant mon petit corps. j'suis devenu accro à l'argent que j'me suis fait avec ce boulot, aux cadeaux qu'on m'a offerts. oui j'voudrais tout foutre en l'air. l'alcool me le montre, le fait sortir de ma bouche. mais j'vais continuer.
continuer jusqu'à ce que ce monde me tue.

je continue à siroter mon verre. ma soeur ricane. elle pense sûrement à l'amour, à son passé avec alec. ma soeur était amoureuse d'alec. alec était amoureux de ma soeur. j'en suis certaine. je ne sais pas c'est quoi l'amour. on ne m'a jamais montré c'était quoi, on ne m'a jamais éduqué sur le sujet. je ne pense pas que mes parents se soient aimé et si oui c'était avant mon arrivée, peut-être même avant celle d'esther. mais y'a une chose qui est certaine même si j'connais rien là-dedans. le regard d'esther sur alec, ses yeux pétillants, ses pupilles dilatées, la façon qu'elle riait à ses blagues, la façon qu'elle le touchait, la façon dont elle en parlait. c'était de l'amour.

- j'trouve juste pas de garçon qui me convienne... ils sont tous idiots.

je rigole.

- dit, pourquoi t'as quitté alec ? tu m'as jamais dit. vous étiez beaux ensembles...

j'ramène le sujet sur le tapis.
peut-être qu'elle va vouloir en parler.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Esther Bauer
MESSAGES : 169

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Ven 12 Juin - 15:54

- j'te comprends pas. tu n'es prisonnière que de toi même, et de tes fantasmes à la con. il n'y a que toi qui peut faire le choix d'arrêter. ces vieux dégueulasses ne te doivent rien, excepté de te rendre ta dignité.

elle sait que les mots de sa sœur ne sont que des prétextes pour dissimuler la vérité. elle se donne du plaisir d'être regardée comme un bon morceau de viande, elle jubile de son succès auprès de ces hommes en manque de baise, elle jouit de sa posture d'actrice porno amateur. lola exacerbe ses fantasmes devant sa petite caméra. alors qu'esther nie tous les rêves érotiques qui la bercent la nuit. elle refuse son attirance pour quelqu'un d'autre que son copain actuel. elle dissimule son excitation devant un corps d’apollon.  

esther est une héroïne de tragédie grecque. une phèdre, une adromaque, une penthésilée. en amour, elle n'est faite que pour le drame, les pleurs et les sentiments impossibles. elle a été programmée par un algorithme informatique pour ne pas réussir sa vie amoureuse. pour tout rater. tout foirer. sans qu’aucune raison ne vaille. sans qu'aucune personne ne puisse comprendre ce qui s'est passé.
lorsqu'elle a quitté alec, il y a quatre mois, quelque chose s'est déconnecté dans son cerveau. un bug. un truc inexplicable. quand il lui a demandé pourquoi, elle n'a pas réussi à trouver les mots. même pour elle-même, elle n'a pas réussi à les trouver. elle a senti la terre en dessous d'elle s'écrouler sous son poids, et l'emporter dans la mer de l'incompréhension. les vagues l'ont amené à s’accrocher à une autre pierre, une pierre lisse et polie, qui ne présentait aucun danger, aucun risque de s'effondrer. chaque garçon est une nouvelle pierre à laquelle elle espère s'agripper. le gars du club qu'elle a aperçu la dernière fois est son nouveau joyaux : une pierre massive aux parois tranchantes et aux multiples pièges. ce rocher lui écorchera la peau. il lui laissera des égratignures, des bleues, et des blessures. sur ses mains. ses bras. ses jambes. et sur son sexe.
alec était la pierre solide sur laquelle elle s'est amusé à faire des petits trous pour en faire une pierre poreuse, une pierre explosive, une roche volcanique toute noire carbonisée.

- je sais pas... je sais plus

elle tente d'esquiver la réponse, en faisant valser les verres de cocktail dans ses mains.
elle se souvient des regards amoureux d'alec qui se sont maintenant transformés en regards noirs. dans le club, quand elle le croise, entouré de ses deux acolytes, elle ne voit que ça : son regard charbon.

_________________


Dernière édition par Esther Bauer le Sam 13 Juin - 16:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lola Bauer
MESSAGES : 182

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Ven 12 Juin - 23:01

pourquoi esther me comprend si bien ? ça me fait mal. j'ai l'impression que pendant mon sommeil elle est allée m'ouvrir la boîte crânienne et qu'elle a tout analysée, qu'elle sait tout ce que je pense, tout ce que j'aime, tout ce que je déteste. tout ce qu'elle me dit, c'est la vérité. « prisonnière que de toi même », « fantasmes à la con », « que toi ».
je cale mon verre.
mais esther, elle, elle ne dégage rien de sexuelle. on dirait qu'elle fait par exprès pour être une statue de glace. la reine des glaces, c'est comme ça que j'la nomme. j'suis certaine qu'elle ne se masturbe même pas. qu'elle ne prend même pas le temps de s'arrêter et de se faire plaisir, de se laisser transporter par ses fantasmes. j'l'imagine au lit avec son copain. elle doit être plus rigide qu'un bloc de marbre et son mec doit même pas se donner la peine de l'amener jusqu'à l'orgasme. il doit juste la laisser là, un sourire béat sur les lèvres. et elle, lui souriant hypocritement, se demandant quand est-ce qu'elle va connaître le septième ciel.

- j'aimerais reprendre la même chose, en double, s'il te plaît.

tiens, c'est moi qui commande au barman maintenant. ma tête commence à tourner. ma vitesse d'élocution a diminué. j'me rapproche encore plus de ma soeur. quelqu'un pourrait presque penser que je veux l'embrasser. mais nan. j'ai pas d'envies incestueuses ce soir.

- est-ce que tu l'as quitté parce qu'il baisait mal ?

j'repense à alec. pourtant, il n'a pas de l'air de ce genre de type. j'suis certaine qu'il est bon au lit.
le barman arrive avec nos deux verres, j'en place un devant ma soeur et prend l'autre. je commence déjà à le boire.

- t'étais tellement plus heureuse avec lui. au moins t'avais de l'air de vivre. là, t'es plus un zombie qu'autre chose. t'es devenue plus froide que la neige et méchante qu'une sorcière rabougrie.
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Esther Bauer
MESSAGES : 169

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Sam 13 Juin - 17:01

dans son verre d'alcool, esther y voit un vide, et de désir de s'y abandonner. parfois, elle imagine laisser sa personne derrière elle à la manière de son ombre que l'on quitte au coin d'une rue. mais c'est pas possible, et elle sent toujours ses tares s'agripper à elle comme des tarentules qui assaillent tout son corps et son esprit. et même si elle se gratte la peau, ou qu'elle les enlevait une par une, elles continueraient à escalader ses jambes pour atteindre son cerveau, lui laissant la marque de leur passage sur sa peau rougie.
des fois, elle aimerait aller voir son père ou sa mère. et leur demander papa, maman, qu'est ce qui va pas chez moi ? . parce qu'il y a évidemment quelque chose qui cloche chez cette fille, et ce sont ces jugements venimeux que lola lui renvoie avec ses questions.
esther a abandonné alec, et un pan de sa vie où elle avait un sourire franc, et non un sourire faux. elle a abandonné le gars qui l'aimait, et des souvenirs sucrées, épicées et souvent aigres-doux.
aujourd'hui, sa bouche est sans saveur.
elle est devenue insipide.

- mais ça ne pouvait pas continuer, j'lui ai laissé des poches sur les yeux et des marques sur les bras. au moins, jonas, il ne calcule pas que j'suis pas correct...

derrière l'image de jeune femme forte et déterminée qu'elle tente de renvoyer, il y a la fille qui prend la fuite. qui fait volte face, si soudainement, et qui claque la porte pour s'échapper loin loin. a chaque fois, elle se retrouve devant une impasse, et au loin, de retourner sur ses pas pour comprendre comment elle est arrivé là. elle préfère arrêter le jeu, mettre sur post, et recommencer à zéro. avec jo, son copain actuel, elle fait nie cette histoire passée avec alec. mieux, elle efface cet échec, et ne mentionne plus son nom à la maison ou avec ses amis. son histoire avec lui est devenue tabou, et elle refuse constamment d'en parler. ses parents ont assimilé ce refus, et ont accepté son nouveau gars sans poser de questions.
il n'y a que lola pour revenir sur ces erreurs du passé.

- tu m'emmerdes avec tes questions à la fin. laisses moi tranquille !

esther triche.
c'est triste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lola Bauer
MESSAGES : 182

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Sam 13 Juin - 18:35

la musique est plus forte que tout à l'heure. ou c'est peut-être les gens qui parlent encore plus fort. il y a plus de gens. des jeunes. des pas jeunes. ils ont tous un verre à la main. certains dansent de façons bizarroïdes au rythme du mix inintéressant qui joue présentement. j'ai de la difficulté à entendre ma soeur tout à coup. j'm'approche encore plus d'elle. j'réalise même pas que je suis presque collée à elle, comme si nous étions deux soeurs siamoises. je peux sentir son parfum. elle a une meilleure odeur que moi. elle sent le dernier parfum en vogue, celui qui coûte plus cher que tout l'or du monde. ma soeur a toujours suivit les dernières tendances. elle est chic cette esther. elle pourrait s'prendre pour un mannequin et tout le monde la croirait. 
j'bois mon verre beaucoup trop rapidement. j'écoute ce que esther me raconte. des poches sous les yeux. des marques sur les bras. j'ai l'impression qu'ils se sont battus. j'imagine ma soeur en mode lionne qui saute sur alec avec le but de le bouffer. et lui qui essaie de se défaire de sa prise en vain, car ma soeur est forte malgré ses petits bras.

- t'as pas répondu. est-ce qu'il baisait mal ?

cette phrase sort beaucoup trop forte de ma bouche. j'peux voir des regards se retourner vers moi. des regards accusateurs, méchants, jugeants. j'ai parlé plus fort que la musique. j'fais semblant de rien et continue à regarder ma soeur, à sentir son parfum, à regarder ses yeux plein de tristesse et de vide. je sirote mon verre. elle me dit de le laisser tranquille. jamais. ma tête tourne. l'alcool commence enfin à faire ses effets.

- tu sais quoi, va t'faire foutre. j'vais te laisser tranquille quand j'vais vouloir te laisser tranquille. si j'te fais chier tant pis. ressaisis-toi !

encore une fois je peux sentir les regards se déposer sur moi.
j'suis un phénomène de foire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   

Revenir en haut Aller en bas
 

la grande fête (esther)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Se débarrasser d'une grande quantité de cartes
» La Grande Gueule
» [REGISTRE] Catalogue des oeuvres de la Grande Bibliothèque ducale
» Robert Fisk - La Grande Guerre pour la Civilisation
» La Grande Guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BERLIN CALLING :: la belle berlin :: LES BARS ET RESTAURANTS :: weekend-