AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 la grande fête (esther)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Esther Bauer
MESSAGES : 169

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Dim 14 Juin - 11:41

esther voit se rapprocher les yeux presque vides et le sourire béat de lola.
elle vient se coller à elle, lui bouffer son espace vitale comme un ver qui vient grignoter petit à petit ce qui lui restait d'intimité. lola est une larve, un petit insecte dégoûtant qui s’agite devant elle. esther voit dans ses yeux le désir incestueux de se frotter à sa sœur, comme elle se frotte à ces garçons. elle y voit l'image de sa sœur s'abandonnant à elle-même, la main logée entre ses cuisses, la bouche entre ouverte et les yeux mi-clos. elle sent l'odeur forte d'après la baise. la luxure des rencontres d'après minuit. elle voit l'image de son corps devenue visqueux, trempés par la sueur générée par l'énergie des corps.
sa sœur est une femme lubrique, et ne le cache pas. elle extériorise son penchant pour le sexe dur, froid, langoureux, sale et sans sentiment.
alors qu'esther déverrouille son corps qu'à celui qui saura comment l'aimer, avec tendresse et réconfort. elle a quelque chose de rouillé en elle. et les garçons ont beau y mettre de l'huile, ça ne fonctionne pas. c'est pas jonas qui n'arrive plus à bander, c'est esther qui ne se laisse plus toucher. avec lui, elle est froide comme un glaçon, et inactif comme une statue de marbre. les seules fois pendant lesquelles elle a réussit à lui offrir un peu d'elle même étaient quand elle s'imaginait faire l'amour à quelqu'un d'autre.
à alec, ou au garçon du club.

- oh vas te faire foutre ! tu sais déjà la réponse.

elle se lève de la chaise de bar sur laquelle elle était assise, et repousse lola de ses deux mains, en utilisant assez de force pour l'éjecter en dehors de son espace vitale.

- recule, laisse moi un peu d'air

mais lola revient se coller à elle, avec son sourire béat et ses yeux vides.
et esther se répète dans sa tête : j'la déteste, j'la déteste. cette chanson qui avait peu à peu disparue, et qui s'était éloigné pour un petit bout de temps pour n'être plus qu'un inaudible bruit de fond.

- est ce que j'te pose des questions sur tes petites affaires louches sur internet ?

esther, la tempétueuse.
elle ne ressent plus de sympathie, ni d'amour fraternel pour celle qui partage un peu de son sang, et les traits de son visage.
elle hausse le ton aussi fort que lola, et ne se rend pas compte que les yeux des gens commencent à se tourner vers elles deux. qui font leur numéro de foire. leur numéro de sœurs siamoises.

- et ils baisent bien tes coups d'un soir ? t'aimes te faire enfiler pleins de bites dans la journée ? t'aimes ça qu'ils te filent pleins de mst ? personne ne voudra de toi. t'es une nympho, lola, faut qu't'aille te faire soigner.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lola Bauer
MESSAGES : 182

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Mer 17 Juin - 16:40

elle me pousse. j'en reverse presque mon verre sur mes vêtements. un peu de liquide tombe sur le plancher. ça fait splash. je fulmine, j'retiens toute ma colère et je m'approche d'elle une nouvelle fois, un sourire aux lèvres. j'veux la faire chier, j'veux qu'elle pète un câble, j'veux qu'on nous foutre dehors. en fait, c'est mon rêve. que le barman vienne nous attraper et nous lance dehors. qu'on tombe sur le trottoir comme dans les films. qu'on crie après lui et tous les potentiels clients. et qu'on s'fasse mouiller par la pluie.
j'peux sentir que ma soeur est retournée à son état normal. celui où elle me déteste et ferait tout pour m'éliminer. celui où, si elle le pouvait, elle viendrait bien dans ma chambre pendant que j'dors pour me trancher la gorge et ensuite me jeter dans les poubelles. elle a recommencé à me détester, ce moment d'amour n'aura duré que quelques instants.

elle commence à m'attaquer verbalement. c'est à son tour de répliquer, c'est à son tour de jouer le jeu. maintenant, c'est moi qui subirai toutes les attaques, ce sont mes vices qu'on lancera sur la table et non ceux de esther. j'ai eu mon moment de gloire, c'est à elle maintenant. elle commence avec une petite attaque qui m'fait rigoler. bien sûr qu'elle ne m'en pose pas, tout ça, ça la dégoûte. j'suis sûr qu'elle a envie de gerber à la vue de son propre vagin. j'veux répliquer, mais elle hausse le ton et m'attaque directement.
là, je ne ris plus.
elle me traite de nympho. j'ai même cru qu'elle allait me traiter de pute. elle attaque mes habitudes de vie. et elle ment. j'ai l'impression qu'elle pense que j'm'enfile vingt mecs chaque soir. que j'baise devant la caméra. que j'suce les queues des inconnus dans les toilettes miteuses des bars. mais nan. j'suis pas comme ça moi. j'baise pas avec n'importe qui. c'pas parce que j'ai une vie sexuelle plus active que ma sainte soeur qu'elle peut me traiter de nympho. j'suis pas une nympho. elle s'invente des histoires. j'ignore où elle a entendu tout ça. et des mst. elle pense que je ne me protège pas ? foutaises.
j'reste bouche bée devant cette attaque. j'sais pas quoi y répondre. je n'ai qu'une envie. l'étriper. lui lancer mon verre en plein visage. mais je me retiens. et j'sors ma pire réplique à vie.

- tu sais quoi, va... va chier.

j'imagine qu'elle pense qu'elle a gagnée.
alors j'la pousse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Esther Bauer
MESSAGES : 169

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Mer 17 Juin - 21:40

à la réplique de sa sœur, esther affiche un air triomphal. elle adopte une posture victorieuse, les épaules hautes et un sourire de triomphe au coin de ses lèvres.
elle se sent gagner du terrain dans ce jeu malsain qui consiste à envoyer le plus de méchancetés possibles à l'autre pour détruire un peu l'image qu'elle se fait d'elle même. elle se sent la surpasser jusqu'à... ce que lola la pousse de ses deux mains, et que légèrement déséquilibrée, elle fasse tomber la chaise de bar sur laquelle elle était assise quelques minutes plus tôt. la chaise tombe dans un fracas bruyant, et le bruit domine la musique. les clients du bar se retournent pour voir d'où est survenu le bruit. ils observent les deux sœurs aux joues rougies par l'alcool se montrer les crocs, les poings et les gros mots.

esther se baisse pour ramasser la chaise. dans son mouvement, elle se rappelle des nombreux verres qu'elle a bu dans la soirée et qui lui font tourner la tête si bien qu'elle manque de faire retomber son siège. elle sent ses regards qui les fixe, et lola qui ricane de voir sa sœur en si mauvaise posture.
le barman les surveille du coin de l'oeil, il a compris que depuis tout à l'heure les deux jeunes filles se sont lancées dans une lutte interminable, s'affrontent dans un corps à corps sanglant et rêvent de meurtre et d'étranglement.

- tu cherches le scandale, c'est ça ?

elle sent la fureur lui monter à la tête, et dans ses yeux brûlent des flammes qu'elle aimerait lancer en direction de lola. son cœur bat vite, et toutes ses émotions, habituellement dissimulées, décuplent au point de haïr, comme on n'a jamais haït, la petite peste avec qui elle a partagé sa vie.

- t'es qu'une petite garce, lola. une petite fouine qui passe sa vie à se régaler des misères des autres, à cracher sur leurs espérances, à les insulter. tu la finiras toute seule ta vie, et ça sera bien fait pour toi.

cette fois-ci, c'est elle qui se rapproche de lola et qui la pousse de ses deux mains.
et elle aimerait tant coller cette baffe sur sa joue toute ronde,
lui rendre la claque qu'elle lui a foutu tout à l'heure.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lola Bauer
MESSAGES : 182

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Jeu 18 Juin - 17:47

elle fait tomber sa chaise. ça me fait rire. tout le monde la regarde, le mépris dans les yeux. ils la regardent comme si elle était un déchet sur deux pattes, répandant ses ordures et sa mauvaise odeur dans le bar. la chaise tombe et fait un bruit immense, comme un coup de tonnerre. et esther qui tente de la replacer, malhabile dans ses mouvements, qui manque de la faire tomber une deuxième fois. tout le monde la regarde et moi j'ris de la voir dans cette situation. j'l'imagine qui a honte d'elle, qui doit vouloir tout casser. elle est rouge comme une tomate par la gêne et la colère qui monte petit à petit en elle. et moi, ça me fait rire. quelques moments auparavant, j'aurais eu pitié d'elle, j'aurais demandé à tout le monde d'arrêter d'la regarder de la sorte, qu'il y a juste moi qui peux faire ça. mais non, pas maintenant. là, ils peuvent la juger comme ils veulent. elle le mérite.

elle me lance tout en plein visage. tout ce qui trainait en elle toutes ces années, tout ce qu'elle n'avait jamais osé me dire. elle me le dit en me postillonnant au visage, en me balançant toute sa haine et son mépris envers moi. et moi, je souris. un grand sourire qui se transforme en petit sourire. un petit sourire qui disparaît rapidement. je sais que esther a raison, mais je refuse de l'admettre. je refuse de lâcher prise, je refuse de devenir comme elle. elle me balance mes quatre vérités et moi je les mâche et remâche en me disant qu'elle a tort bien que dans le fond d'mon cerveau je sais qu'il y a une part de vérité là-dedans. elle me pousse. j'fonce dans quelqu'un qui renverse son verre. j'peux sentir de l'alcool sur mon dos. j'men fous. j'retourne près de ma soeur, essayant de garder mon sang-froid. mais je n'y arrive pas. j'imagine que mon expression faciale exprime toute la colère que je ressens au fond de moi présentement. j'imagine que quiconque qui me croiserait avec cette expression penserait que j'voudrais tuer quelqu'un. mais non.
j'lui balance une nouvelle gifle en plein visage. 

- tu n'es qu'une salope, une grosse salope moche et méchante qui mérite de mourir dans un putain d'caniveau. j'espère que tu vas finir ta vie en enfer, en train d'te faire mettre par satan et ses mille petits diables ! 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Esther Bauer
MESSAGES : 169

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Jeu 18 Juin - 23:20

le visage de lola change d'expressions au fur et à mesure des mots d'esther qui explosent sur sa figure comme des jets de peinture. son sourire déteint pour laisser place à une expression de colère. c'est à son tour de dire à sa sœur tous les pires mots du mots.
alors, c'est un retour à la case départ.
a la case de la haine entre sœurs.

ceux qui connaissent les sœurs bauer considéreront leurs attitudes comme normales, et seraient rassurés de voir se transformer les câlins et les gentillesses d'il y a quelques minutes en insultes et mots grossiers. en somme, la situation actuelle est tout à fait plausible, et il ne faut pas s'en inquiéter. pourtant, les clients du bar regardent d'un œil inquiet le serveur qui s'empresse de faire signe au videur pour qu'il règle la situation. le gars sur lequel est tombée lola a vu la moitié de son verre se vider, et demande à sa sœur qu'elle lui paie un autre verre pour dédommagement. esther écoute hébétée le discours plein de haine de lola. elle ne répond pas tout de suite, abasourdie par ce regain d'insultes proférées par la garce alors qu'elle pensait avoir enfin pris le dessus.
elle se tourne vers le client au verre à moitié vide :

- vas te faire foutre ! tu vois pas qu'on est en train de régler quelque chose.

elle regarde lola avec ses yeux pleins de haine, et lui crache à la gueule, avant que le videur ne les attrape par le bras.

- ça, c'est le peu de respect que j'ai pour toi !

le videur leur dit qu'elles sont virées du bar, et que si elles ne vont pas dehors toutes seules, c'est lui qui les foutra à la rue. esther a bien trop bu pour se soucier de ce que le gars raconte. elle comprend juste qu'il faut qu'elle parte, alors, elle remet tranquillement son manteau sans dire un mot, puis elle avance sa main vers son verre.

- laisse moi finir mon verre au moins, j'ai payé pour.

mais avant qu'elle n'arrive à porter son verre à ses lèvres, le barman lui attrape l'avant bras. le verre se brise en mille morceaux sur le sol, et elle renverse le contenu sur son t-shirt. elle balance un enfoiré au videur qui la traîne, elle et sa frangine, jusqu'à la sortie du bar.
elles se retrouvent toutes les deux sur le bord du trottoir,
la pluie les trempe de la tête aux pieds.

- bravo, à cause de toi, on s'est fait virer du bar !

esther et lola,
seules, saoules, blacklistées.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lola Bauer
MESSAGES : 182

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Jeu 25 Juin - 18:11

retour à la case départ. retour à la haine entre soeurs, retour aux gifles, aux tirages de cheveux, aux insultes qui fusent et qui sortent de nos bouches comme des crachats d'acide. quelqu'un derrière moi me parle, me demande des trucs. je ne l'écoute pas. je suis trop en colère pour ça. ma soeur décide de lui demander de s'fermer la gueule. bien fait. moi, j'lui aurais balancé mon poing en plein visage, lui aurait cassé quelques dents, lui aurait craché dessus. mais c'pas moi qui décide de cracher, c'est ma soeur. et c'est pas sur lui qu'elle crache, mais sur moi. je reçois son gros crachat direct sur mes lèvres. il coule sur mon menton.
ça y est.
elle a réveillée le monstre en moi.
je m'apprête à lui sauter à la gorge quand une grosse main agrippe mon petit bras. c'est le videur. il nous tient toutes les deux, nous demande de sortir. ma soeur fait encore une princesse d'elle, prend le temps de mettre son manteau, veut même terminer son verre. mais moi j'me débats, j'veux qu'il arrête de m'tenir.

- hey, gros lourdaud, tu me fais mal.

il ne me lâche pas et n'écoute pas. j'suis certaine que ma figure devient rouge de colère. de son autre bras il empêche ma soeur de prendre une dernière gorgée dans son verre, ce qui le fait tomber sur le sol. le videur en a marre et nous traine vers la sortie. j'lui crache au visage. il le mérite.
il nous propulse à l'extérieur, sous la pluie torrentielle. on est déjà trempée de la tête au pied.

- à cause de moi ? à cause de moi ? si t'avais pas commencé, on serait pas ici présentement !

j'enlève des cheveux mouillées qui collent sur mon visage.

- tu sais quoi soeurette ? tu me dégoûtes. tu m'dégoûtes et j'te déteste.

j'arrive pas à croire que j'ai pu l'aimer, il y a longtemps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Esther Bauer
MESSAGES : 169

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   Mar 30 Juin - 21:36

la pluie a calmé leurs ardeurs. elles sont trempées de la tête aux pieds, et à travers la vitre, elles voient les clients du bar, sagement installés à l'intérieur, à l'abri de la pluie torrentielle, les regardant comme si elles étaient des lionnes, des panthères, ou plutôt des hyènes dans la cage d'un zoo. le videur reste à l'entrée du commerce, sous le portillon, à l'abri du déluge. il nous regarde de son air méchant, les bras croisés sur sa poitrine, calme. mais ce n'est pas sa carrure de roi de la jungle qui arrêtera esther. maintenant la hyène est réveillée en elle, et elle boufferait bien de l'humain, déchiquetterait de ses dents pointues de la chaire rosée, casserait des os sous ses caninces, mangerait des entrailles, se délecterait de la saveur âpre du sang, savourerait son festin de minuit. et puis se lécherait les babines de son indigent menu.
elle s'approche de lui et le fixe de ses yeux noirs, qui laisse entrevoir dans un éclair le sourire affamé de la hyène. elle aimerait bien faire flancher son air impassible, troubler son statisme, troubler la tranquillité de la statue de marbre.

- salopard ! maintenant, j'suis toute trempée. et ma sœur aussi.

lola se débat avec ses mèches de cheveux qui lui collent sur le visage. elle est moche comme ça, les cheveux dégoulinants de l'eau sale du ciel. elle essaie de s'abriter tant bien que mal sous la fine gouttière de bâtiment, tandis qu'esther reste, encore outrée de s'être fait virer du bar, sous la pluie diluvienne.
puis elle éternue,
une fois,
deux fois,
trois fois.
et elle rit, elle rit de ce ridicule qui la gagne, qui la trempe jusqu'aux os. elle a honte, mais elle rit, de son rire de hyène. demain, elle tuera lola, c'est décidé.
elle se calme petit à petit de son fou rire nerveux.

- bon, moi, j'rentre en taxi.

elle sort son portable, et indique son emplacement sur son application. elle l'informe qu'un chauffeur passera la chercher dans une quinzaine de minutes.

- hé, t'aurais pas un parapluie, que j'attende tranquillement mon taxi ?

le videur ne lui répond pas,
il regarde, stoïque, le spectacle des deux sœurs bauer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: la grande fête (esther)   

Revenir en haut Aller en bas
 

la grande fête (esther)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Se débarrasser d'une grande quantité de cartes
» La Grande Gueule
» [REGISTRE] Catalogue des oeuvres de la Grande Bibliothèque ducale
» Robert Fisk - La Grande Guerre pour la Civilisation
» La Grande Guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BERLIN CALLING :: la belle berlin :: LES BARS ET RESTAURANTS :: weekend-